Dim537reblog
lazzzy-purp:

I remember when I overdosed I cut the heroin into Y-O-U. That’s who I was thinking about when I died. My polo fuxking bed sheets. God I wish you slept on them more with me. I can’t believe I survived. Maybe that was also because of you. I couldn’t stay alive because of you but because of you I couldn’t die. Well. I’m still here. And your still gone. And it still hurts.
Dim284reblog
Dim40762reblog
Dim3609reblog
Dim7796reblog
Dim5103reblog
suzannedb:

Nan Goldin, Amanda at the Sauna, Hotel Savoy, Berlin (1993)
Dim49reblog
saclardabiryarimkure:

göğüs uçları aşkına.
Dim322reblog
'

Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j’ai touché l’automne des idées,
Et qu’il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l’eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

- Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le coeur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie!

'
Charles Baudelaire (1821-1867), “L’Ennemi”. (via leprincelointain)